Je me couche plus tôt, fin

Lors de la parution des mes objectifs 2011, un commentaire de Catia95 m'avait interpelé et c'est pourquoi j'avais décidé de changer une habitude par mois. Donc, début février j'ai entrepris de me coucher plus tôt afin d'être en meilleure forme, ou plutôt d'être moins fatigué, car j'avais tendance à me coucher très tard et ne dormir que 4 à 5 heures par nuit. Tout ça de le cadre de l'atteinte de mon objectif n°4 qui est de vivre plus sainement. Après un premier bilan 7 jours après avoir débuté, voici le résultat de cette expérience qui, je sais arrive tardivement mais vous comprendrez pourquoi.

La première quinzaine

Pendant les deux premières semaines, tout se déroulait à merveille. Je me couchais au plus tard à 23h30, parfois plus tôt, mais jamais plus tard. Enfin, si une ou deux fois mais pas plus tard que 0h00. Lorsque je me couchais, je ne tardais pas à m'endormir. Je me levais à 6h15 et, petit à petit, le temps que je passais à « comater » avant « d'émerger » diminuait. Avant de débuter cette expérience, il me fallait en gros 20 bonnes minutes avant « d'avoir les idées claires ». De jour en jour, ce temps diminuait pour descendre à 5 bonnes minutes.

De plus, dans la journée, avant j'avais toujours « des coups de barre », surtout en début d'après-midi après déjeuner (comme beaucoup de monde icon wink Je me couche plus tôt, fin ). En soirée, c'était pareil. Vers 18h00 - 18h30,  idem. Grosse fatigue. Cette dernière avait disparu complètement. Par contre, après le déjeuner, j'avais toujours un petit coup de fatigue mais qui durait beaucoup moins longtemps et beaucoup moins fort. A ce moment là, je me disais que j'étais sur la bonne voie.

La deuxième quinzaine

Mais subitement, à partir du 16 ou 17 février, j'ai eu énormément de mal à me lever le matin. Pourtant, rien de spécial n'avait changé dans ma vie. Je me sentais très fatigué et chaque matin, le réveil était de plus en plus difficile. J'ai tout de même continuer à me coucher au plus tard vers 23h30.

Vers le 20 février, tout c'est dégradé à très grande vitesse. « Impossible » de me lever le matin ! Grosses fatigues dans la journée et en soirée ! Le soir, je m'endormais dans le canapé. Là, je ne pouvais même pas me coucher après 23h30 car je ne pouvais pas veiller si tard. Vers 22h00, j'allais me coucher après « une petite sieste dans le canapé ». J'étais, je peux dire, épuisé ! Pourquoi ? Aucune idée. Je n'avais rien changer dans ma vie qui pouvait me fatiguer autant.

Maintenant, avec un peu de recul, je pense avoir trouvé la raison, ou plutôt, les raisons.

Pourquoi ?

La première, je pense, est « tout simplement » du aux conditions météorologiques et à la saison. Je m'explique. Tout être vivant a besoin de soleil et cela faisait très longtemps que je ne l'avais pas vu. Nous sommes à une période « de sortie d'hiver ». Le corps est fatigué d'avoir lutter pour passer cette saison et le manque de soleil a, je crois, beaucoup joué sur moi tant au niveau morale que physique.

Mais je ne pense pas que ce soit la seule et unique raison, ni même la raison principale. Le corps humain dispose de cycles dans une journée. Notamment en ce qui concerne le sommeil. Je n'ai jamais, de toute ma vie, eu l'habitude de me coucher vers 23h30. Soit c'était avant, soit bien après. Mon corps a eu besoin de s'adapter mais il en a été incapable (cf le manque de soleil ci-dessus). Je ne pense pas que l'on puisse modifier de manière radical un rythme biologique aussi simplement qu'en le disant. Pendant la première quinzaine, tout se passait bien mais en fait j'accumulais de la fatigue car en décalage avec mon rythme biologique. Et soudain, mon corps me l'a rappelé.

Conclusion

Par rapport à mon objectif de changer cette mauvaise habitude qui était de me coucher tard, je peux dire que c'est un échec. Mais par contre, pour mon expérience personnelle, c'est une réussite. J'aurai appris qu'un rythme biologique ne se change pas aussi simplement que parce qu'on l'a décidé. Peut-être qu'en me couchant 15min plus tôt ou plus tard, je n'aurais eu aucun souci. D'autre part, je m'étais fixé un réveil à 6h15 et j'ai pu m'apercevoir que j'étais en meilleur forme en me levant, non pas plus tard, mais plus tôt, à 6h00.

Je pense renouveler cette expérience mais seulement après avoir observé le comportement de mon corps avec ses hauts et ses bas et surtout noté les heures auxquelles j'ai « des coups de barre » et aussi, où je me sens en pleine forme.

En tout cas, cette expérience a tout de même eu une forte incidence sur ma vie, ne serait-ce que par cet état de fatigue dans la journée mais aussi sur la publication d'articles sur mon blog qui a été très très limitée. Mais que je vais reprendre petit à petit, même si encore maintenant, je n'ai pas encore tout à fait  « récupérer ».

Que pensez-vous de tout cela ? Êtes-vous d'accord avec moi sur cette histoire de rythme biologique ?

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

26 comments to Je me couche plus tôt, fin

  • Depuis plusieurs années, j’ai des problèmes de sommeil. Je me suis toujours couché plus tôt que toi, vers 22h / 22h30, pour me lever plus tard entre 6h45 et 7h15 selon les périodes. Malgré ça, je suis souvent mécontent de mes nuits. Particulièrement le week end où je me réveille quelques minutes seulement après l’heure du réveil la semaine, alors que deux heures plus tard, je tombe de sommeil.
    J’ai tenté la sieste, à plusieurs reprises, mais je ne parviens pas à lâcher prise dans la journée, trop de choses à faire. Et quand j’ai réussi à m’endormir, j’étais au réveil encore plus mal qu’avant.

    Pour ma part, plus qu’un problème de quantité de sommeil, c’est un problème de temps disponible pour faire des choses qui me plaisent ou qui me permettent de me réaliser. Nous sommes tous entourés de contraintes, famille, boulot, limites physiques, intellectuelles, auxquelles on se cogne sans cesse.
    Les jours où je suis content voire fier de moi, je n’ai pas de problème de fatigue. En revanche, si j’ai passé la journée à faire de la merde au boulot, ou si un de mes gosses à péter les plombs en faisant ses devoirs, ça affecte grandement mon état léthargique.
    Merome a publié récemment Chroniques présidentielles – La vague bleue Marine des cantonales

    • Merci Merome de nous faire partager ton expérience personnelle.
      Le week-end, il m’arrive de faire une sieste et comme toi je suis en général plus mal après. C’est pourquoi, depuis quelques temps, lorsque je fais une sieste, je mets un réveil une demi-heure plus tard. Ça me laisse un peu de temps pour m’endormir car, paraît-il 20 minutes est largement suffisant et très réparateur. De plus, je vais faire cette sieste quand je sens qu’il faudrait que je dorme (grosse fatigue), et en général, je m’endors assez rapidement. Le réveil se passe très bien (parfois juste avant que le réveil sonne). Essaye et tu nous diras ;-)
      Quant au manque de temps, je ne suis pas forcément d’accord avec toi. Soit tu as trop de contraintes et dans ce cas, je suis sûr que tu pourrais soit en supprimer purement et simplement, soit t’organiser différemment et faire les choses de manière organisée (pas commencer 50 trucs en même temps par exemple). Mais bon je ne te connais pas suffisamment pour te conseiller (j’ai déjà du mal en ce qui me concerne). Juste pour te dire, analyse ce que tu fais et réfléchi à comment faire pour « gagner » du temps.

  • Merci pour ton retour d’expérience FraZck.

    Finalement d’après ton témoignage, il vaudrait mieux étudier son cycle circadien avant de se lancer plutôt que s’imposer des horaires qui ne nous conviendrait pas forcément. Intuitivement, j’ai le sentiment qu’il vaut mieux procéder de cette façon.
    Claire M. a publié récemment Je fais du sport – deux mois après

    • Tout à fait Claire. Je crois, et apparemment tu serais d’accord avec moi, qu’il vaut mieux bien connaître son cycle circadien avant de s’engager dans ce genre d’expérience. Si tu as des conseils pour étudier son rythme, n’hésite pas à en nous en faire profiter ;-)

  • Je suis effectivement d’accord. :-)

    Quand je serai prête à me lancer dans le challenge de me lever plus tôt, j’étudierai mon cycle sur une ou deux semaines.
    Nicolas Pène a écrit un article sur ce sujet : http://nicolaspene.fr/gagner-en-efficacite-connaitre-son-rythme-circadien/
    Il a également écrit un ebook sur la sieste. La partie sur les micro-siestes est intéressante.

    J’ai récemment trouvé un article sur Vivons mieux pour réussir à se lever tôt :http://www.vivons-mieux.fr/eff-perso/se-lever-tot/ qui donne de bonnes pistes.
    Claire M. a publié récemment Comment je m’organise avec ZTD – prologue

    • Merci Claire pour ces références. J’avais lu l’ebook de Nicolas Pène et c’est vrai que la partie sur les micro-siestes est très intéressante.
      En ce qui concerne l’article sur Vivons mieux, je l’ai rapidement parcouru et je le trouve également très intéressant. Je vais le relire plus assidûment.
      Tiens nous informés lorsque tu te lanceras dans ton challenge ;-)

  • En lisant ces lignes, dois je remettre en question les idées des coachs du développement personnel qui disent qu’on peut tout changer? ou peut etre toi tu as mal choisi la methode pour le faire?

    mais j’avoue que je suis un peu décu surtout que c’est encore pire pour moi puisque je dors « normalement » à 2h du matin et je travaille souvent à 8h et parfois je reste jusqu’à 4h du mat surtout les week-end, et en te lisant je peux pas dire qu’il y a de l’espoir de résoudre cela.

    Merci de partager ton experience
    Abel a publié récemment Web-mee- Un site pour vous- les développeurs du web et les concepteurs

    • Merci Abel pour ton commentaire.
      Non je ne pense pas qu’il faille remettre en question les idées des coachs du développement personnel. Je crois simplement qu’on ne peut pas changer comme ça du jour au lendemain juste parce qu’on l’a décidé. Surtout lorsqu’on « s’attaque » à un changement biologique. Notre corps, ou plutôt, notre rythme biologique a besoin d’un temps d’adaptation. Alors peut-être que je m’y suis mal pris mais je pense plutôt que j’allais à l’encontre de mon rythme circadien. Pour changer de rythme, il faudrait plutôt que je le change progressivement, mais avant tout que je le connaisse mieux (comme je le dis dans mon article, en me levant à 6h00 au lieu de 6h15, je suis en meilleure forme, et ce quelle que soit l’heure de coucher).
      Pour ton cas, étudie ton rythme circadien (à quelle heure tu es fatigué, tu es le plus concentré, …, dans la journée, en soirée, …). Ensuite, pourquoi te couches tu si tard ? Quelles activités as-tu ? Je ne suis pas expert en la matière mais fait juste part de mon expérience, donc je ne me permettrai pas de te donner des conseils mais juste des pistes à explorer ;-)

  • J’ai moi même essayé de me coucher beaucoup plus tôt (23) au lieu de 1H du matin, j’ai tenu 2 mois mais petit à petit j’ai décalé mon heure de coucher pour finir à ma retrouver à 1H du matin… Chassez le naturel…
    Thierry a publié récemment Merci lannuaire inversé davoir démasqué le concurrent

  • Se coucher plus tôt et se réveiller tôt, ça veut dire aimer faire plein de choses dans sa vie. Le jour me parait plus belle et importante quand on se réveille tôt. L’idée du rythme circadien n’est pas mal.

  • Bonjour,

    concernant le sommeil, et surtout l’impression de fatigue considérée comme due à un manque, je souhaiterais apporter mon témoignage. Sans dire que l’heure de coucher et l’heure de lever importent peu, j’ai pu remarquer que si mon temps de sommeil était un multiple de 1h30, je me sens bien (avec au minimum 4 cycles quand même !). Donc, si je me couche (m’endors) à 00h30 et me lève à 06h30, cela me suffit. En revanche, si je m’endors à 23h30 et me lève à la même heure, cela ne me convient pas. Mon cinquième cycle de sommeil est interrompu prématurément.
    Bien sûr, cet avis est sans prétention d’universalité. Pour moi, cela fonctionne, c’est tout.
    Claire@vosventesprivees a publié récemment Top – Classement – ventes privées spécialisés

    • Merci Claire pour ton témoignage. C’est une piste que je vais explorer. Par contre, ne connaissant « mes cycles », cela risque de me prendre un peu de temps avant de trouver « le bon rythme ».

  • En tout cas bravo d’avoir autant insisté pour te faire violence et tenter de régler ton rythme de sommeil. Je suis tout à fait d’accord avec le principe des saisons, actuellement avec le soleil, difficile de dormir bien alors qu’en hiver je suis un vrai ours. Quant à l’horloge biologique c’est vrai que pour la changer il faut y passer à mon avis pas mal de temps. En tout cas cela t’aura permis de comprendre plus en profondeur les secrets du sommeil ;) .
    Axel a publié récemment Affirmation de soi

  • Difficile de tirer des conclusions concernant les bio-rythmes mais on peut dire d’expérience qu’il existe des sommeils très profonds pendant lesquels on récupère mieux. Je pense aussi que chaque individu est différent sur ce sujet. Pour ma part je dors moins en ce moment et je suis un peu fatigué mais le café aide à tenir. J’ai l’impression que pour moi l’idéal serait 23h00-7h00. Il faut aussi tenir compte de la sieste. Pour avoir un sommeil optimal il faudrait dormir 6-7h00 si la sieste dure 2h00 de mon point de vue. Mais tout ça est très empirique. On se pose la question parce qu’on travaille la journée, sinon on dort quand on en a envie tout simplement !
    Gilles (Objectifs Liberté) a publié récemment L’art d’être SDF sans dormir dehors Entretien avec Linoa Lamour

    • Salut Gilles,
      Oui, tu as raison. Le café aide à tenir ;-)
      Une sieste de 2h00 ? En ce qui me concerne, je ne peux pas. Si jamais je fais une sieste, ne serait-ce que d’une heure, au réveil je me retrouve dans un état pire qu’avant la sieste !
      J’aime bien ta conclusion : On se pose la question parce qu’on travaille la journée, sinon on dort quand on en a envie tout simplement ! et je souscris complètement. Quand je suis en congés (minimum une semaine) l’été, je me lève et me couche en même temps que le soleil. L’hiver, c’est plus difficile car les journées sont vraiment très courtes.

  • Je ne sais pas trop comment vous arrivez à ne dormir que 4 à 5 heures par nuit ! Si je n’ai pas mon compte d’heures, à savoir 7 heures, je sais que personnellement j’ai du mal à tenir la journée sans quelques cafés… J’essaie d’avoir un meilleur rythme de vie, je pense que vos conclusions sont un peu trop hâtives pour être définitives.

    • Peut-être que mes conclusions sont un peu hâtives. En tout cas c’est ce que je pensais à l’époque où je rédigeais cet article. Et pour l’instant, cela n’a pas changé ;-)

Leave a Reply

  

  

  


*

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

CommentLuv badge